Présentation

La Fédération Lilloise de Mécanique, Structure Fédérative de Recherche Ministère (FED 4282) a pour vocation essentielle de promouvoir des recherches pluridisciplinaires dans le domaine de la mécanique, hors transports terrestres (dans ce domaine une FR CNRS 3733 « Transports Terrestres et Mobilité » existe depuis le 1er janvier 2016), sur des thématiques couvrant la mécanique et la morphologie multi-échelles des surfaces, la mécanique des matériaux vivants et composites, la dynamique des systèmes couplés et la modélisation des écoulements complexes, …

La Fédération implique actuellement des équipes de 4 Unités de Recherche associées au CNRS (IEMN-UMR8520, UMET-UMR8207, UGSF-UMR8576, LOG-UMR8187), de 5 EA (LISPEN-EA en cours, GEMTEX-EA2461, LGCgE-EA4515, MSMP-EA7350, UML-EA7512), d’une unité de recherche propre de l’ONERA-Lille (CRD), de 2 FRE CNRS (LaMcube-FRE2016 ; LMFL-FRE2017) mettant en commun les compétences pluridisciplinaires en mécanique de plus de 70 enseignants-chercheurs, chercheurs, ingénieurs-chercheurs, ITA et BIATSS. Des plateformes technologiques sont également adossées à la fédération.

Les domaines scientifiques de la Fédération sont pluridisciplinaires et couvrent les compétences présentes au niveau de l'Université de Lille sciences et technologies, du CNRS, des grandes écoles d’ingénieurs lilloises (Centrale Lille, Arts et Métiers Paris Tech, ENSAIT Ecole Nationale Supérieure des Arts et Industries Textiles, Institut Mines Telecom Douai-Lille, École Nationale Supérieure de Chimie de Lille et de l’ONERA Lille

La thématique scientifique « Mécanique et Morphologie Multi-échelles des Surfaces (M3S) » concerne (1) les caractérisations mécaniques des matériaux et notamment le développement de l’indentation instrumentée aux différentes échelles de mesure pour la détermination des propriétés mécaniques de surface, (2) la morphométrie des surfaces qui vise à étudier et analyser la topographie et éventuellement la position d'une surface et (3) la tribologie science multidisciplinaire utilisée pour caractériser le comportement mécanique des surfaces en mouvement relatif.

La thématique scientifique « Dynamique des Systèmes couplés (DSC) », thématique en émergence,  concerne (1) l’étude des phénomènes dynamiques non linéaires dans les systèmes couplés mécaniques, électroniques, acoustiques et fluidiques, (2) l’identification des mécanismes initiateurs des vibrations à l’interface qui est un enjeu majeur en vue de la réduction des nuisances sonores et (3) l’étude des interactions dynamiques entre les mécanismes d’accommodation du contact, de frottement et d’usure, les phénomènes thermiques, thermomécaniques et vibratoires induits par le frottement.

La thématique scientifique « Mécanique des Matériaux Vivants et Composites Mécanique (M2VC) » est dédiée au comportement mécanique des matériaux qualifiés de complexes de par leur architecture et constitution, mais également de par leurs domaines d’applications qui impliquent des couplages nécessitant des approches multidisciplinaires. Le comportement mécanique est identifié par des approches expérimentales associées à des techniques de modélisation que ce soit (1) pour les matériaux composites, (2) les bio-composites ou (3) les matériaux en milieu vivant. 

La thématique scientifique « Modélisation des Écoulements Complexes (MOCO) » concerne la modélisation en mécanique des fluides autour de trois axes (1) la modélisation de la stabilité des écoulements internes aux turbomachines, (2) les mesures thermiques lors de la formation et du collapse des bulles de cavitation et (3) la modélisation de la turbulence dans les écoulements géophysiques.

La Fédération Lilloise de Mécanique constitue ainsi, pour le site lillois, un pôle scientifique de premier plan dédié aux questions de la mécanique des matériaux et des surfaces, de la dynamique des systèmes et des écoulements complexes.

Par la complémentarité des approches développées, la mission de la fédération est de faciliter la mise en commun de moyens humains et techniques sur des projets régionaux, nationaux et internationaux. La fédération aura aussi pour mission d’élargir son périmètre scientifique aux autres universités et écoles d’ingénieurs régionales.

La fédération s’attachera à mettre en œuvre des objectifs majeurs, parmi lesquels :

Assurer un rôle d'animation scientifique afin de catalyser l'émergence de collaborations et de projets pluridisciplinaires entre les unités de recherche lilloises et plus généralement de la ComUE Université Lille Nord de France.
Favoriser et coordonner le développement de projets sur des problématiques scientifiques communes par le biais de collaboration entre les unités de recherche impliquées et des partenaires nationaux et internationaux, d'une mutualisation des moyens et des plateformes technologiques.
Organiser et faciliter la réalisation des projets en partenariat avec les structures scientifiques et socio-économiques régionales.
Accompagner et assurer l’évolution des équipes, notamment des jeunes chercheurs, en promouvant l’élaboration et la participation à des programmes de recherche (ANR, ERC, …).

Les Unités de Recherche de la fédération sont adossées principalement à l’École Doctorale « Sciences Pour l’Ingénieur (ED072) », ainsi qu'au collège doctoral européen de la ComUE Université Lille Nord de France. La fédération participe via ses unités de recherche à l'encadrement doctoral et à la formation sous la forme de cours de l'ED dans les domaines couverts par la mécanique.

La Fédération Lilloise de Mécanique s’appuiera sur la Faculté des Sciences et Technologies de l’Université de Lille, à laquelle elle sera rattachée principalement, pour la gestion des moyens humains, financiers et des équipements mutualisés.

 

La gouvernance de la fédération est assurée par un comité de direction qui traite de la stratégie scientifique transversale du secteur mécanique, de la politique de gestion et de développement des plateformes technologiques mutualisées, de l'animation scientifique du périmètre, de la politique budgétaire et des relations avec les tutelles et les financeurs. Il est constitué du directeur et du directeur-adjoint de la fédération et des responsables des quatre axes thématiques de recherche.