Institut d'Électronique de Microélectronique et de Nanotechnologie (IEMN) - UMR 8520

Adresse                                                        Avenue Henri Poincaré, cité scientifique CS 60069, 59652 VILLENEUVE D'ASCQ CEDEX

Site Web                                                       http://www.iemn.fr/

Responsable                                                 Lionel BUCHAILLOT

Tutelles                                                         Université Lille1, CNRS, Université Valenciennes, ISEN (UMR 8520)

Établissement de rattachement principal   Université Lille 1

Effectifs au 1/1/2017                                  227 permanents (45 chercheurs CNRS, 114 enseignants-chercheurs, 68 personnes admin. et tech.) et 253 non permanents (144 doctorants, 34 post doctorants, 5 prof inv., 30 masters, 30 stagiaires)

 

 

La stratégie scientifique de l'IEMN s’appuie sur une organisation en groupes dont la dimension favorise les recherches sur des thèmes d’excellence tout en préservant un espace pour l’émergence d’activités résolument nouvelles mises en lumière par les 5 axes scientifiques (Matériaux et nanostructures, Micro et nano-systèmes, Micro nano et optoélectronique, Circuits et systèmes de communication, Acoustique). La politique  scientifique consiste non seulement à contribuer à l’approfondissement des connaissances mais également à multiplier les retombées économiques au plan régional, national et européen à travers de nombreuses collaborations industrielles. Le laboratoire dispose de moyens exceptionnels en termes d’infrastructures et de plateformes technologiques qui viennent en soutien des chercheurs (Centrale de micro nano fabrication, Centrale de caractérisation de dispositifs très haute fréquence et MEMS, Plateforme champ proche, Plateforme télécommunication). Membre du réseau pour la Recherche des Technologies de Base (RENATECH), l’IEMN met à la disposition de la communauté académique et industrielle un plateau technique qui le situe au meilleur niveau européen.

L'activité du groupe NAM6 concernant la FML se concentre sur la nano-indentation. Depuis 2006, un équipement de type MTS est installé en salle à empoussièrement contrôlé. Il est doté de plusieurs options adaptées à la nature des matériaux généralement produits au laboratoire. Il s'agit notamment de films minces de semi-conducteurs, de matériaux actifs tels que les piézo-électriques ainsi que des polymères de différentes natures.

Une partie des activités du groupe de recherche Optoélectronique est dédiée à l'étude de nouveaux matériaux inorganiques pour application au photovoltaïque en couches minces. Déposés sur un substrat porteur (cellules simples) ou sur une autre cellule (cellules tandem), les propriétés mécaniques de ces films minces sont déterminantes pour le développement d'une filière technologique durable car elles interviennent directement dans l'estimation de la durée de vie des composants notamment via les délaminations potentielles entre les différents films minces constitutifs des cellules.

L'une des activités du groupe MITEC concerne la réalisation de dispositifs thermoélectriques planaires réalisés en technologie silicium compatible CMOS. La nanostructuration du silicium poreux présente un intérêt majeur dans la fabrication de ces microsystèmes thermiques. Cependant, celle-ci fragilise considérablement la tenue mécanique des couches réalisées. L'une des solutions pour consolider les structures est l'oxydation contrôlée des nanocristallites. Les collaborations mises en œuvre dans le cadre de la fédération doivent permettre de déterminer les propriétés mécaniques par indentation instrumentée à température ambiante et à chaud puis d’estimer la résistance à la fissuration par suivi et observation in situ sous microscopie électronique des fissures générées au cours de l’essai d’indentation.

 

Les principales collaborations: 

Régionales :UMET, Gemtex, CRIStAL, HEI, LAMH, MSMP, LML-LamCube, ESTIT

Nationales :Labo DTI Reims, LITEN, GREMI, LAAS, Univ Bourgogne, femto-st, Alpha MOS, LETI, CRHEA UPR CNRS Sofia Antipolis, Institut Jean Lamour (Nancy), CEA-INES (Chambéry), Institut des Matériaux Jean Rouxel (Nantes)

Internationales :FhG  Forschungsgruppe  MESYS,  Fraunhofer-Institut  für  Photonische  Mikrosysteme  IPMS, Université de Tunis El Manar, Université Tlemcen (Algérie), Université Louvain La neuve (Belgique), Université de Gand (Belgique)

Industrielles:SEB, TGCP, Captec, Société KSB, Groupe ZENDHER, CROSSLUX, EDF-Photowatt, IRLYNX, Société AKANTIS, Société RAYFLECTIS